AVANT-PREMIÈRES

Du 19 au 24
octobre 2017

AVANT-PREMIÈRES

En parallèle des différentes compétitions, le fifib présente plusieurs films en avant-premières, par de jeunes cinéastes ou confirmés. Cette année, les corps, les animaux et les mutations sont à l’honneur : nos amis les chiens, nos proies les cerfs, nos jeunes filles télékinésiques, nos zoos qui libèrent la tête… Après un focus consacré à ses premiers films et la présentation en ouverture du festival en 2014 de The Lobster, découvrez le nouveau film de Yórgos Lánthimos. Dans Mise à mort du cerf sacré, le cinéaste grec retrouve Colin Farrell pour une dilapidation venimeuse de la cellule familiale. Denis Ménochet et Léa Drucker se déchirent devant la caméra de Xavier Legrand dans le puissant Jusqu’à la garde, Lion d’argent – Prix du meilleur réalisateur à la Mostra de Venise. Joachim Trier, réalisateur de Oslo, 31 août, renoue avec sa Norvège natale dans Thelma, remarquable récit initiatique et fantastique. Vincent Macaigne excelle dans Chien de Samuel Benchetrit, fable absurde, drôle et cruelle sur la domination masculine. Enfin, Gaspard va au mariage d’Antony Cordier, comédie douce-amère solaire, séduit par son écriture singulière et son formidable casting (Félix Moati, Laetitia Dosch, Guillaume Gouix, entre autres).

Les films
de la programmation 2017

Chien

Samuel Benchetrit, Gábor Rassov

Adaptant son roman éponyme, Samuel Benchetrit propose une fantaisie absurde et parfaitement déroutante. Vincent Macaigne est épatant dans le rôle d’un homme qui, après une succession d’échecs, se voit adopté par un maître chien (Bouli Lanners). D’abord très drôle, le film esquisse une passionnante réflexion sur la crise de la masculinité, les rapports de domination et de pouvoir dans toutes les strates de la société, du couple, de la famille, du travail, dans le sillon du cinéma de Yórgos Lánthimos.

21 octobre, 20:00 – Cinéma UGC Ciné Cité

Gaspard va au mariage

Antony Cordier

Gaspard, un jeune homme dilettante, appréhende de retourner dans sa famille, propriétaire d’un zoo, à l’occasion des noces paternelles. Sa rencontre avec Laura, une jeune femme libre et fantasque, lui fournit l’alibi amoureux dont il a besoin, pour faire face à une sœur possessive et à un frère rancunier. Antony Cordier renoue avec l’esprit de la comédie américaine et nous attache des personnages singuliers. Dans ce récit d’apprentissage, peuplé d’excellents acteurs, les animaux du zoo ne sont pas ceux que l’on imagine.

23 octobre, 20:00 – Cinéma CGR Le Français

Jusqu’à la garde

Xavier Legrand

Après qu’une juge ait prononcé une garde alternée en faveur d’un père accusé de violences par son ex-compagne, leur fils se retrouve pris en otage du conflit parental. Xavier Legrand donne une suite magistrale à son court métrage césarisé, Avant que de tout perdre (2013). Il retrouve pour l’occasion Léa Drucker et Denis Ménochet qui donnent à ce thriller conjugal toute sa puissance émotionnelle. Dans ce premier long métrage incisif, la relation d’emprise, son mécanisme implacable et destructeur y sont disséqués avec force et réalisme.

22 octobre, 19:00 – Cinéma UGC Ciné Cité

Mise à mort du cerf sacré

Yórgos Lánthimos, Efthymis Filippou

Un chirurgien, riche et respecté, voit son équilibre familial menacé par l’irruption d’un mal inconnu qui frappe ses enfants. Sa relation ambivalente avec un jeune garçon, perturbé par la mort récente de son père, n’est peut-être pas étrangère à cette série de dérèglements. Poursuivant sa réflexion sur le fascisme et la propagation du mal dans nos sociétés modernes, Yórgos Lánthimos dynamite de nouveau la structure familiale, après Canine. Colin Farrell et Nicole Kidman donnent toute sa force à ce thriller singulier et anxiogène.

 20 octobre, 20:30 – Cinéma CGR Le Français

Thelma

Joachim Trier, Eskil Vogt

Elevée dans la crainte de Dieu, Thelma quitte le giron familial pour faire ses études à Oslo. Elle tente de préserver sa pureté, malgré l’éloignement de ses parents et les sollicitations de ses nouveaux amis. Le jour où elle rencontre Anja, la jeune femme est prise de convulsions spectaculaires. Crise d’épilepsie ? Oeuvre du Malin ? Un grand film hérétique situé en terre protestante, une relecture vertigineuse du cinéma démoniaque des années 70. Par le réalisateur de Nouvelle donne et Oslo 31 août.

19 octobre, 21:00 – Cinéma Utopia