CARTE BLANCHE
EMMANUEL CARRÈRE

Du 13 au 14

octobre 2018

CARTE BLANCHE EMMANUEL CARRÈRE

Emmanuel Carrère est un écrivain-cinéaste qui mêle le réel à la fiction, l’intime aux faits, historiques et divers. Son œuvre inclassable flirte depuis toujours avec le cinéma, ses livres adaptés par des grands noms du cinéma sur la base de ses scénarios : La Classe de neige par Claude Miller, L’Adversaire par Nicole Garcia, et bientôt Limonov par Paweł Pawlikowski.
En 2003, il passe derrière la caméra pour revêtir le costume de réalisateur avec le documentaire Retour à Kotelnitch et plus tard l’adaptation de son roman éponyme, La Moustache. À ce sujet Emmanuel Carrère dit “Si je devais refaire du cinéma, je referais du documentaire ou alors un film dont le dispositif de tournage permettrait qu’il puisse arriver quelque chose d’imprévu.”
C’est cet imprévu qui nous intéresse dans la carte blanche programmée par Emmanuel Carrère. C’est dans ce dispositif qui refuse les cases et les codes traditionnels que résident le tremblement et la fragilité qui font surgir l’émotion et la magie dans le processus de création.
Emmanuel Carrère, ancien critique de cinéma est aussi un grand cinéphile féru de science-fiction. Il propose ici de présenter une œuvre dystopique d’une grande maîtrise, une virtuosité cinématographique : Les Fils de l’homme d’Alfonso Cuarón.
Ces deux films, deux approches extrêmes de la création cinématographique se rejoignent pourtant dans l’émotion, l’impalpable. Et s’il n’y avait pas de frontière entre la fiction et le réel ? Et si à la place de cette frontière se trouvait le lieu où réside la science-fiction ? Qu’est ce qui est vrai, qu’est ce qui est faux ? Cela a-t-il vraiment de l’importance ?

Masterclass « RÉEL ET FICTION : SCIENCE-FICTION »

 

En présence d’Emmanuel Carrère

14 octobre, 16:30 – Station Ausone
☞ Entrée libre dans la limite des places disponibles

Les films
de la programmation 2018

Retour à Kotelnitch

Emmanuel Carrère

FRA / 2003 / 105 Min

En reportage à Kotelnitch (Russie), Emmanuel Carrère était venu rencontrer un prisonnier hongrois détenu depuis cinquante ans dans un hôpital psychiatrique. Il y avait aussi fait la connaissance d’un couple, Ania et Sacha. L’écrivain cinéaste retourne là-bas quand il apprend l’assassinat du couple… Un regard poignant et une recherche sur le deuil, les survivants, la Russie contemporaine mais aussi une introspection toute personnelle de l’auteur sur ses propres origines russes.

13 octobre, 14:30 – Cinéma Utopia
En présence d’Emmanuel Carrère

Les Fils de l’Homme

Alfonso Cuaron

USA GBR / 2006 / 110 Min

Dans un futur ravagé par la guerre, la pandémie et où l’humanité est devenue stérile, le plus jeune être humain meurt tandis qu’une jeune femme se révèle enceinte, la première depuis 18 ans. Théo, un employé de bureau, est chargé de protéger cette dernière. Alfonso Cuarón compose un monde de science-fiction qui reste malheureusement crédible douze ans après la sortie du film, et l’emballe dans une mise en scène virtuose, gorgée de beauté triste et d’action grisante.

14 octobre, 14:00 – CGR Le Français
En présence d’Emmanuel Carrère