FOCUS MICHEL OCELOT

Du 21 au 22
octobre 2017

FOCUS MICHEL OCELOT

C’est à double titre que Michel Ocelot nous honore de sa présence : comme maître du film d’animation et comme grand nom du programme pédagogique du festival, le FIFIB FORMATION, consacré cette année au voyage, aux migrations et à l’exploration de notre passé colonial. La venue de ce grand conteur coïncide avec les vacances de la Toussaint et donc avec la disponibilité des plus jeunes spectateurs. Ceux dont le regard est justement en cours de formation. C’est un privilège que de (re)voir des films merveilleux comme Azur et Asmar et Ivan Tsarévitch et la Princesse Changeante, et aussitôt d’être face à leur créateur. Car, à propos de Michel Ocelot, le mot n’est pas exagéré : il a tissé des rêves tout en couleurs chatoyantes et en ombres chinoises, il a engendré le « petit mais vaillant » Kirikou, et lorsqu’il s’est essayé à la 3D, comme avec Les Contes de la nuit, c’était pour mieux retourner à l’enfance de l’art et montrer le cinéma comme une fabrique à histoires, relevant à la fois de la science et de la fiction. L’oeuvre de Michel Ocelot est précieuse parce qu’elle croit encore à la magie, parce qu’elle est dans le même temps un émerveillement et un enseignement, parce que ses voyages et ses récits repoussent nos frontières mentales, parce qu’elle est fraternelle.

Les films
de la programmation 2017

Azur et Asmar

Michel Ocelot

Frères de lait, Azur et Asmar sont brutalement séparés. Azur, petit garçon aux yeux bleus et fils du châtelain, a grandi et doit vivre selon les principes de son rang. C’est-à-dire loin d’Asmar, le fils de la nourrice Jenane. Rejetés, l’enfant et sa mère quittent le pays pour s’en aller « de l’autre côté de la mer ». Azur ne tardera pas à les rejoindre, bien décidé, comme son presque jumeau, à délivrer la fée des djinns. Récit initiatique autant que fable politique, Azur et Asmar est une oeuvre de paix et de fraternité d’une grande beauté. Le véritable royaume n’est pas l’accès à la richesse et au pouvoir, mais à un monde où il y a de la place pour deux, à un monde égalitaire.

22 octobre, 11:00 – Cinéma UGC Ciné Cité

Ivan Tsarévitch et la Princesse Changeante + Rencontre

Michel Ocelot

Tous les soirs, une fille, un garçon et un vieux projectionniste se retrouvent dans un cinéma qui semble abandonné, mais plein de merveilles. Les trois amis inventent, dessinent, se déguisent et s’imaginent les héros de contes merveilleux. Des profondeurs de la terre aux confins de l’orient, ils rivalisent d’imagination pour incarner princesses et aventuriers. « Ce petit bijou d’animation française peut séduire tous les âges en entraînant les spectateurs dans des aventures fantastiques où la générosité et l’intelligence prennent le pas sur la brutalité. » Caroline Vié, 20 minutes

21 octobre, 11:00 – Station Ausone

Courts Métrages

Michel Ocelot

La Légende du pauvre bossu, Les Trois Inventeurs, La Belle Fille et le sorcier, La Bergère qui danse, Le Prince des joyaux.
Michel Ocelot célèbre la beauté du monde au travers de contes magiques où raffinement de l’animation et pertinence du message s’allient pour donner des oeuvres aux lignes expressives et aux couleurs vibrantes.

21 octobre, 11:00 – Station Ausone